Notre test complet de l’appareil à raclette alpage Bron Coucke BREZ01

L’Alpage Bron Coucke BREZ01 est le petit frère d’un modèle que nous avons testé pour vous, le Bron Coucke RACL01. La différence entre les deux modèles est que le BREZ01 est optimisé pour un plus petit nombre de personnes.

Malgré un nombre très réduit de fonctions, le Bron Coucke BREZ01 offre assez de garanties pour faire partie des favoris du public. Penchons-nous sur cet appareil qui fait entrer la plus pure tradition suisse dans tous les foyers.

L’Alpage Bron Coucke BREZ01 passé au révélateur par nos experts

Le Bron Coucke BREZ01 se compose d’un socle à crémaillère où l’on fixe le ¼ de meule, et de 2 résistances à 90° qui se chargent de faire fondre les côtés de la meule. L’appareil est en inox et le design est tout à fait correct. Étant donné qu’aucun aliment n’est censé toucher la machine, le Bron Coucke BREZ01 se nettoie très facilement.

L’Alpage Bron Coucke BREZ01 dispose d’une puissance de 1.000 W, c’est à dire plus que le Domoclip C198DOM qui est pourtant prévu pour 6 personnes. Au vu de la vitesse de chauffe, on peut largement manger à 4 en même temps. Par contre, dès que l’on est 6 au tour de la table, le temps d’attente augmente.

Redécouvrez la raclette avec le Bron Coucke BREZ01

Comme pour le modèle RACL01, cet appareil n’est conçu que pour faire fondre le fromage. Il n’y a donc pas de partie grill ou quoi que ce soit. Il faudra donc préparer les autres ingrédients en amont. D’une certaine manière, cela permet de manger plus vite. Si vous trouvez que le fromage fond un peu vite, vous pouvez remonter un peu la résistance.

L’absence d’interrupteur est l’un des petits problèmes que nous avons rencontrés. Ce n’est pas rédhibitoire, mais on est obligé de débrancher la prise si l’on veut faire une pause. L’un dans l’autre, étant donné que la résistance chauffe en très peu de temps, cela compense. Mais tout de même, un petit interrupteur nous aurait simplifié la vie.

Trouver le meilleur prix sur internet

Notre avis sur l’Alpage Bron Coucke BREZ01

Le Bron Coucke BREZ01 de chez Alpage est un excellent appareil à raclette qui ravira les amateurs de gastronomie à l’ancienne. Il est robuste et doté de résistance extrêmement performante. Une fois branché, le fromage fond en moins de deux minutes chrono. Niveau performance, rien à redire.

Le boîtier de chauffage est constitué de 2 résistances de 500 W montés en équerre. A la différence du Durand Dupont 1151086, on est obligé d’utiliser les deux en même temps et on ne peut pas en éteindre une des deux. Du coup, quand on est 2 à manger, le fromage fond trop vite et l’on est obligé d’éteindre puis de rallumer l’appareil. C’est vraiment désagréable.

Autre problème, le thermorevêtement des poignées est loin d’être performant. Du coup, en fin de repas, il faut attendre pour bouger l’appareil sous peine de se brûler.  Ce n’est pas un très gros problème, mais, quand on ne le sait pas, ça surprend. Si l’on a des enfants autour de la table, il faut aussi faire très attention. L’Alpage Bron Coucke BREZ01 est réservé aux adultes !

Malgré ces petits défauts, l’Alpage Bron Coucke BREZ01 est un appareil à raclette qui ravira les amoureux de la tradition. Il n’a pas beaucoup de fonctions, mais il s’en acquitte parfaitement. Avec ses 1.000 W de puissance, il est à réserver à ceux qui aiment manger rapidement.

Vérifier le prix sur Amazon.fr

Caractéristiques techniques

  • Dimensions : 44.5 x 21.5 x 30 cm
  • Poids : 3 kg
  • Puissance : 1.000 W
  • Voltage : 230 W
  • Matériau : inox
  • Idéal pour 1 à 4 personnes

Découvrez l'appareil à raclette Bron Coucke BREZ01

Vérifier le prix sur internet

Points forts

✅ Facile d’entretien

✅ Très performant au niveau du temps de chauffe

✅ Excellent rapport qualité-prix

Points faibles

⛔️ Pas d’interrupteur

⛔️ Thermo-isolant des poignées peu performant

⛔️ Le porte-fromage est un peu bas

Ce que pensent les clients Amazon de l’Alpage Bron Coucke BREZ01

Note générale du Bron Coucke BREZ01

Avis client sur le Bron Coucke BREZ01

Voir plus d’avis clients sur Amazon

Notre note, en bref